Annonciation

Création 1995

Pièce pour 2 danseuses
Chorégraphie et scénographie Angelin Preljocaj
Musique Stéphane Roy Crystal Music, Antonio Vivaldi Magnificat
Interprétation Ensemble vocal de Lausanne et Orchestre de Chambre de Lausanne
Dirigé par Michel Corboz
Costumes Nathalie Sanson
Lumières Jacques Chatelet
Choréologue Dany Lévêque
Danseuses à la création Pénélope Parrau (Marie), Carole Gomez (l'Ange) / Julie Bour (Marie), Claudia de Smet (l'Ange)
Production Ballet Preljocaj
Résidence TNDI, Châteauvallon
Cette chorégraphie a reçu le « Bessie Award » 1997 à la treizième édition du New York Dance & Performance Award
Durée 20min
Première le 26 septembre 1995, Opéra de Lausanne (Suisse)

« Quelle clé détient le concept de l’Annonciation ? Qu’est censé ouvrir en nous cet événement fondateur d’une religion ?
Alors que de nombreux peintres depuis deux millénaires ne cessent d’interroger ce catapultage de symboles antinomiques qu’est l’Annonciation, il est étonnant de constater que ce thème à la problématique si proche du corps soit quasi-évacué de l’art chorégraphique.
Pourtant, ce qui est en jeu ici est évidemment fascinant.
Dans l’iconographie traditionnelle, Marie est souvent représentée dans un jardin clos qui symbolise sa virginité. Une similitude se dégage alors entre son espace intérieur et son environnement.
L’intrusion de l’ange dans cet univers intime apporte avec lui l’annonce du bouleversement métabolique de son corps. C’est pourquoi, bien que dans le texte la Vierge exprime une soumission sereine à l’événement, de nombreux artistes lui ont donné des attitudes exprimant le doute, l’inquiétude, voire la révolte.
Cette simultanéité étrange entre soumission et révolte, cette déflagration de l’espace et du temps, nous signifient qu’au moment même où le message est délivré le processus biologique de la fécondation est en route. On est en fait dans l’acte concepteur.
Cette genèse par glissements successifs nous ramène évidemment au mécanisme même de la création artistique, le message passant du virtuel au réel. Ce que l’on appelle aujourd’hui l’art conceptuel ne serait-il pas, plutôt qu’un art abouti, l’annonce d’un art nouveau, l’Annonciation d’un art à naître ? »

Angelin Preljocaj

Autour de la création