Angelin Preljocaj

Angelin Preljocaj

Né en 1957 en région parisienne, Angelin Preljocaj débute des études de danse classique avant de se tourner vers la danse contemporaine auprès de Karin Waehner, Zena Rommett, Merce Cunningham, puis Viola Farber et Quentin Rouillier. Il rejoint ensuite Dominique Bagouet jusqu’à la création de sa propre compagnie en décembre 1984. Il a chorégraphié depuis 55 pièces, du solo aux grandes formes et s’associe régulièrement à d’autres artistes dans des domaines divers tels que la musique (Goran Vejvoda, Air, Laurent Garnier, Granular Synthesis, Karlheinz Stockhausen), les arts plastiques (Claude Lévêque, Subodh Gupta, Adel Abdessemed), le design (Constance Guisset), la mode (Jean Paul Gaultier, Azzedine Alaïa), le dessin (Enki Bilal), la littérature (Pascal Quignard, Laurent Mauvignier) et le cinéma d’animation (Boris Labbé)…

Ses créations sont présentées dans le monde entier et reprises au répertoire de nombreuses compagnies, dont il reçoit également des commandes comme le New York City Ballet, le Staatsoper de Berlin ou le Ballet de l’Opéra national de Paris. Il réalise également des courts-métrages et des films mettant en scène ses chorégraphies. Il a reçu plusieurs prix dont le « Grand Prix National de la danse » (1992), le « Benois de la danse » (1995), le « Bessie Award » (1997), « Les Victoires de la musique » (1997), le « Globe de Cristal » (2009) et le « Prix Samuel H. Scripps » de lʼAmerican Dance Festival pour lʼensemble de son œuvre (2014). Son premier long-métrage, Polina, danser sa vie, réalisé avec Valérie Müller et adapté de la bande-dessinée de Bastien Vivès, est sorti en salle en novembre 2016.

En avril 2019, il a été nommé à l’Académie des Beaux-Arts dans la nouvelle section chorégraphie. La même année, il crée Winterreise pour La Scala de Milan, ainsi que Soul Kitchen avec des détenues du Centre pénitentiaire des Baumettes à Marseille, résultats de quatre mois d’ateliers menés au sein de la prison auprès de cinq femmes volontaires. Le documentaire Danser sa peine réalisé par Valérie Müller voit le jour la même année et livre un regard intime sur cette création en milieu carcéral. Le film remporte le premier prix Fipadoc en 2020.

Après Le Lac des cygnes en 2020 et Deleuze / Hendrix en 2021, il chorégraphie et met en scène l’opéra Atys de Lully pour le Grand Théâtre de Genève en 2022. Parallèlement, il imagine une courte chorégraphie pour l’application Danse Europe !, projet participatif ouvert à tous. Pour Dior, Il crée la chorégraphie et le film Nuits romaines avec les danseurs du Ballet de l’Opéra de Rome dans le cadre de la Journée internationale de la danse. Il participe par ailleurs à la série télévisée Irma Vep de Olivier Assayas, en tant qu’acteur et chorégraphe.

En juillet 2022, il présente sa nouvelle création Mythologies pour les danseurs du Ballet Preljocaj et du Ballet de l’Opéra de Bordeaux sur une musique originale pour orchestre de Thomas Bangalter.

Portrait © Lucas Marquand-Perrier

Prochaine création

MYTHOLOGIES

Création 2022

Pièce pour 20 danseurs
Chorégraphie Angelin Preljocaj
Création pour Ballet Preljocaj / Ballet de l’Opéra National de Bordeaux
Musique originale Thomas Bangalter
Interprétation Orchestre National Bordeaux Aquitaine
Direction musicale Romain Dumas
Scénographie Adrien Chalgard
Lumières Éric Soyer
Costumes Adeline André
Vidéo Nicolas Clauss
Assistant, adjoint à la direction artistique Youri Aharon Van den Bosch
Assistante répétitrice Cécile Médour
Choréologue Dany Lévêque
Danseurs du Ballet Preljocaj Baptiste Coissieu, Mirea Delogu, Antoine Dubois, Clara Freschel, Verity Jacobsen, Tommaso Marchignoli, Emma Perez Sequeda, Mireia Reyes Valenciano, Khevyn Sigismondi, Cecilia Torres Morillo
Danseurs du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux Marini Da Silva Vianna, Vanessa Feuillatte, Anna Guého, Ryota Hasegawa, Alice Leloup, Riku Ota, Oleg Rogachev, Ahyun Shin, Clara Spitz, Tangui Trévinal
Production Ballet Preljocaj, Ballet de l’Opéra National de Bordeaux
Première mondiale Du 01 au 10 juillet 2022 au Grand-Théâtre de Bordeaux (Avec orchestre)
Crédit photo © DR / Jean-Claude Carbonne

Autour de l’artiste