REQUIEM(S)

Création 2024

Pièce pour 19 danseurs
Chorégraphie Angelin Preljocaj
Lumières Éric Soyer
Costumes Elenora Peronetti
Vidéo Nicolas Clauss
Scénographie Adrien Chalgard
Danseurs à la création Lucile Boulay, Elliot Bussinet, Araceli Caro Regalon, Leonardo Cremaschi, Lucia Deville, Isabel García López, Mar Gómez Ballester, Paul-David Gonto, Béatrice La Fata, Tommaso Marchignoli, Théa Martin, Víctor Martínez Cáliz, Ygraine Miller-Zahnke, Max Pelillo, Agathe Peluso, Romain Renaud, Mireia Reyes Valenciano, Redi Shtylla, Micol Taiana
Assistant, adjoint à la direction artistique Youri Aharon Van den Bosch
Assistante répétitrice Cécile Médour
Choréologue Dany Lévêque
Production Ballet Preljocaj
Coproduction La Villette - Paris, Chaillot - Théâtre National de la danse, Festival Montpellier Danse 2024, Grand Théâtre de Provence, Vichy Culture-Opéra de Vichy
Première mondiale Vendredi 17 et samedi 18 mai 2024 au Grand Théâtre de Provence à Aix-en-Provence
Crédit photo Photo de répétition © Jean-Claude Carbonne

« J’avais envie de travailler sur un requiem depuis très longtemps. Et il y a toujours des événements dans la vie qui nous mènent à passer le cap, à nous atteler à tel ou tel projet. C’était le moment. Dans chaque requiem, qu’il soit de Verdi, de Mozart, de Ligeti, de Fauré, il y a toujours des moments très singuliers, propres à chaque compositeur, qui apportent une touche très particulière. C’est pourquoi j’aimerais travailler à partir de plusieurs requiems et peut-être y ajouter une création musicale. Avec cette pièce, je voudrais évoquer les sentiments complexes que l’on ressent à la perte d’un être cher. Ce n’est pas toujours uniquement triste et dévastant, il y a presque des moments de joie, où l’on se remémore des souvenirs formidables avec la personne, qui nous régénèrent, nous revigorent. Il y a aussi l’idée de la vie elle-même, le miracle qu’est la vie, qui nous est donnée comme quelque chose d’extraordinaire. Parfois on se sent vivre encore davantage dans ces états-là. Ce sont toutes ces émotions, ces nuances, cette mosaïque de sentiments qui nous traversent, que j’avais envie de développer dans ce projet. »

Angelin Preljocaj - Extraits d’entretien (mai 2023)