Roméo et Juliette

Création 1996 / Création 1990 pour le Ballet de l'Opéra de Lyon

Pièce pour 24 danseurs
Chorégraphie Angelin Preljocaj
Décor Enki Bilal
Costumes Enki Bilal, Igor Chapurin
Musique Serge Prokofiev, Roméo et Juliette
Création sonore Goran Vejvoda
Lumières Jacques Chatelet
Choréologue Dany Lévêque
Danseurs à la création Ballet Preljocaj Nataly Aveillan, Bénédicte Bos, Julie Bour, Claire Burnet, Bérengère Chasseray, Nadine Comminges, Claudia De Smet, Vinciane Gombrovich, Soleil Koster, Aurélie Lobin, Larine Mommessin, Barbara Sarreau, José-Maria Alvès, Jean-Vincent Boudic, Emilio Calcagno, Philippe Combes, Sébastien Durand, Friedrich Gehrig, Sylvain Groud, David Lerat, Stéphane Loras, Nicolas Maye, Loïc Noisette, Emanuel Soulhat
Coproduction Théâtre de St Quentin en Yvelines, La Coursive - Scène nationale de La Rochelle, Les Gémeaux - Sceaux-scène nationale, Théâtre de la Ville-Paris, Fondation BNP-Paribas Chorégraphie primée aux Victoires de la Musique en 1997
Durée 90min
Première par le Ballet de l'Opéra de Lyon le 27 décembre 1990
Première par le Ballet Preljocaj le 12 juillet 1996 au Gymnase du Val de l’Arc, Festival Danse à Aix, Aix-en-Provence

« Dans une improbable Vérone, non pas futuriste mais fictive, passablement délabrée, abritant une classe favorisée et dirigeante (la famille de Juliette) et une population misérable et exploitée (celle de Roméo), la rencontre des amants est proscrite et hors la loi ; la milice omniprésente et musclée, chargée par la famille de Juliette de contrôler l’ordre social, n’est pas seulement l’image shakespearienne de la fatalité, c’est aussi l’emprise effective du pouvoir sur une des libertés essentielles de l’individu : celle d’aimer.

Roméo et Juliette, même s’ils se soumettent parfois, refusent chacun la façon de vivre qui est imposée dans leurs classes sociales, classes fermées à toute communication comme le dicte la milice des consciences, d’où le scandale de cet amour. Tous deux voudraient être ailleurs, chacun aspire à ce qu’a l’autre. Le choc passionnel va leur permettre de sauter le pas, d’oser échapper au sort qu’on leur avait tracé. »

Angelin Preljocaj

Autour de la création