La chorégraphe italienne que toute l’Europe s’arrache débarque à Aix avec ce quatuor facétieux qui chamboule les canons de la beauté physique. Une ode savoureuse à l’imperfection et à la liberté des corps.

Assurément, Silvia Gribaudi nous emmène loin dans les joies de la transgression. Non seulement elle compose un casting masculin - Siro Guglielmi, Matteo Marchesi et Andrea Rampazzo - pour figurer les trois Grâces - déesses du charme, de la beauté et de la créativité - mais elle rejoint également le trio, déboulonnant les normes du corps parfait en s’appuyant sur le sien qui n’entre plus dans les standards. La voici en petit short noir et chaussettes montantes, pour une séance d’autodérision salvatrice ! Formée au ballet classique, la chorégraphe en dynamite les codes avec humour pour mieux faire dérailler la mécanique de l’excellence. Tableaux vivants et scènes comiques se succèdent dans une énergie frondeuse et avec la complicité du public. Des statues grecques à Instagram, les normes physiques ont changé mais la pression du corps idéal perdure. Le quatuor redéfinit la virtuosité au-delà des stéréotypes et des apparences et fait de la danse un terrain d’expérimentation et de libération jubilatoire.

 

Dates
mardi
1 octobre 2024 à 20h00
Lieu
Théâtre du Pavillon Noir
Durée
1 heure
Tarifs
De 10€ à 25€

Distribution / Crédits

Création 2019
Durée 1 heure
Pièce pour 4 danseurs
Chorégraphie Silvia Gribaudi
Dramaturgie Silvia Gribaudi, Matteo Maffesanti
Interprètes Silvia Gribaudi, Siro Guglielmi, Matteo Marchesi, Andrea Rampazzo
Création lumières Antonio Rinaldi
Direction technique Leonardo Benetollo
Costumes Elena Rossi
Production Zebra
Coproduction Santarcangelo Festival
Soutien MiC – Ministère de la Culture italien
Projet réalisé avec la contribution de ResiDance XL – lieux et projets de résidence pour des créations chorégraphiques, une action de Rete Anticorpi XL – Network Giovane Danza D’autore, coordonnée par L’arboreto – Teatro Dimora di Mondaino et IntercettAzioni – Centre de Résidence Artistique de la Lombardie – un projet de Circuito CLAPS et Industria Scenica, Milano Musica, Teatro delle Moire, Zona K
Résidences ARTEFICI – Artisti Associati di Gorizia, Klap – Maison pour la danse Marseille, Centro per la Scena Contemporanea/Operaestate Festival de Bassano del Grappa, Centro di Residenza Armunia/CapoTrave Kilowatt, L’arboreto – Teatro Dimora | La Corte Ospitale : Centro di Residenza Emilia-Romagna, Dansstationen, Danscentrum Syd, Skånesdansteater Malmö, Suède.
Crédits photographiques Giovanni Chiarot - Zeroidee (photo 1), Fabio Sau (photos 2 et 3)

LA PRESSE EN PARLE

 

« Dans une succession incessante de danses, de tableaux vivants et de scènes comiques, le quatuor recherche (et obtient) à chaque instant la complicité du spectateur, l’impliquant dans un éloge de l’imperfection et de l’individualité […] Entre revirements prémédités, célébrations autodérisoires, intermèdes lyriques et suspensions déconcertantes, il apparait clairement que le beau est là où le regard se pose. »

Juliet Art Magazine

 

« Il y a une énergie mystique et sincère entre les trois danseurs et Gribaudi qui, comme un métronome, règle la température et le timing interne et externe de la performance. Cette énergie arrive avec une puissance libératrice, salvifique, presque espérée, et génère à son tour d’autres énergies non contrôlées, hors normes, potentiellement révolutionnaires. »

La Repubblica